Histoire de la Seigneurie, maison de retraite à Pantin (93), près de Paris

Accueil
La Seigneurie
Modalités d'entrée
Vivre à la Seigneurie
Espace emploi
Espace fournisseurs
Les Evénements
Nous contacter

Histoire

Le comte de SANOIS (dernier seigneur de Pantin) acquiert La Seigneurie en 1781. Le domaine s’étendait alors sur 40 hectares (actuelles rue Méhul, Charles-Auray, des Pommiers et Jules-Auffret).

Histoire de la maison de retraite la Seigneurie à Pantin

 

Dénommé à l’origine la « Maison des Vieillards », cet établissement pour retraités fut pensé comme un intermédiaire entre l’hospice et la maison de repos…

 

…lors d’une première initiative intercommunale avec Bagnolet, les Lilas, le Pré-Saint-Gervais, qui permet son inauguration dans le quartier de La Seigneurie en 1893 (architecte Mr Lequeux).

Histoire de la résidence La Seigneurie à Pantin

 

 

Histoire de la maison de retraite la Seigneurie à Pantin

De grands travaux sont entrepris en 1932-1933 afin qu’un grand soin soit apporté aux personnes âgées. Elles sont dès lors accueillies dans des chambres individuelles pourvues de sanitaires, ce qui est une innovation pour l’époque.

 

Souhaité par la municipalité, l’établissement construit par F. Nanquette allie l’agréable au fonctionnel et fait montre pour l’époque d’une grande modernité. La capacité passe alors de 70 à 228 lits.

 

Aujourd’hui la résidence La Seigneurie est un établissement public intercommunal créé par un syndicat intercommunal regroupant les communes de Pantin, Le Pré-Saint-Gervais, Les Lilas et Bagnolet, d’une capacité autorisée et installée de 280 lits répartis en 3 pavillons.

 


                 
Actualités
Galerie
Accès direct aux photos
Intranet